Actualités

Dakar, le 22 mai 2009. La XVIIème Assemblée régionale Afrique réaffirme son attachement aux principes démocratiques et engage une réflexion sur la sécurisation des titres fonciers

26 mai 2009

La XVIIe Assemblée régionale Afrique de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) s’est réunie à Dakar les 17 et 18 mai 2009 à l’invitation de la section sénégalaise. Ses travaux, dirigés par M. Mamadou Seck, Président de l’Assemblée nationale du Sénégal et par M. Guy Nzouba Ndama, Président de l’APF et Président de l’Assemblée nationale du Gabon ont réuni 14 sections, trois délégations étant dirigées par des Présidents d’Assemblée, et se sont déroulés en présence de M. Jacques Legendre, sénateur français et Secrétaire général parlementaire de l’APF.

Elle a adopté une déclaration politique condamnant fermement toutes les tentatives visant à renverser un pouvoir légitime en dehors des règles constitutionnelles et s’inquiétant du développement d’actions déstabilisatrices de certaines forces agissant en dehors de toute règle juridique et ayant pour but exclusif de réaliser des profits rapides en s’appropriant des richesses naturelles ou en favorisant divers trafics, de drogue notamment. Sur ce dernier point elle a appelé la communauté internationale à aider les pays les plus exposés et souhaité que l’APF approfondisse sa réflexion sur les questions liées à la sécurité des Etats et au rôle des Parlements dans ce domaine.

Tout en se réjouissant de la fixation d’une date pour les élections présidentielles en Côte d’Ivoire et des progrès réalisés dans certains pays comme le Burundi, l’Assemblée régionale Afrique a demandé que la parole soit rendue au peuple le plus rapidement possible en Mauritanie, en Guinée Conakry et à Madagascar, s’est inquiétée des actes de déstabilisation récurrents en République démocratique du Congo, a condamné la dernière attaque contre le Tchad à partir du territoire du Soudan et appelé au strict respect des dispositions constitutionnelles en vigueur au Niger.

L’Assemblée régionale, après avoir entendu des représentants de l’Association du notariat francophone, a décidé d’engager une réflexion sur la sécurisation des titres fonciers en Afrique. Soulignant les enjeux majeurs de cette question en terme de développement économique et social, elle a insisté sur sa complexité, sa sensibilité extrême et sur la nécessité de tenir compte de toutes les réalités juridiques existant en Afrique. Elle a souhaité l’organisation, en liaison avec l’Organisation internationale de la francophonie, de deux séminaires, l’un en Afrique centrale, l’autre en Afrique de l’Ouest dans les mois à venir.

Elle a enfin adopté une motion de remerciement à sa section sénégalaise pour l’excellence de son accueil et la qualité de l’organisation de cette réunion qui a bien montré le rôle central qu’entendait jouer le Sénégal dans la francophonie parlementaire.

Toute l’actualité de l’Assemblée régionale Afrique sur le site : http://afrique.apf.francophonie.org/spip.php?rubrique11

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer