Ressources

Canada

Chambre des communes

Le Président de la Chambre des communes est un député (autre qu’un ministre ou un chef de parti), élu par les autres députés, par vote secret, au début de chaque législature. Il conserve normalement son poste pour toute la durée de la législature. Il préside aux délibérations de la Chambre des communes, et veille à ce qu’elles se déroulent dans le respect des règles et traditions, que les affaires parlementaires soient traitées dans l’ordre et que les droits et privilèges collectifs de la Chambre soient préservés, de même que ceux de chaque député.

Le Président est aussi le chef et le responsable général de l’administration de la Chambre des communes. À ce titre, il gère les aspects financiers et administratifs de la Chambre, supervise la préparation des prévisions budgétaires et préside à cette fin le Bureau de régie interne.

Enfin, en tant que représentant et porte-parole de la Chambre des communes, le président s’acquitte d’un certain nombre de fonctions traditionnelles, cérémoniales et diplomatiques. C’est le Président que prend la tête du défilé des députés dans les couloirs du Parlement jusqu’au Sénat à l’ouverture d’une législature ou lorsque la sanction royale est donnée à un projet de loi.

Sénat

Le Président du Sénat est nommé par le gouverneur général sur recommandation du premier ministre, habituellement pour la durée de la législature.

Aux premiers jours de la Confédération, le Président était considéré comme un allié important du gouvernement à la Chambre haute. Au fil du temps cependant, son rôle est devenu moins partisan. Il est davantage impartial dans l’exercice de ses responsabilités de Président d’assemblée.

Il joue un rôle prépondérant dans la conduite des affaires de la Chambre. C’est le Président qui appelle les questions à l’étude des Affaires courantes, qui rappelle aux sénateurs les limites de temps allouées aux différentes catégories de travaux, par exemple les déclarations des sénateurs et la période des questions, et qui dirige les mises aux voix qui ont lieu au Sénat et en annonce les résultats.
Le Président a aussi la responsabilité de trancher les questions soulevées à propos de la procédure parlementaire, des rappels au règlement et des questions de privilège soulevés par les sénateurs dans l’exercice de leurs fonctions. Cependant, les décisions du Président ne sont pas nécessairement définitives, car toute décision sur un rappel au Règlement ou une question de privilège peut faire l’objet d’un appel au Sénat et ainsi être confirmée ou rejetée par vote. Le Président a le droit de participer aux débats, mais le fait rarement. Il intervient habituellement lorsqu’un sujet particulier lui tient à cœur ou qu’il estime nécessaire de faire valoir certaines considérations. Lorsqu’il participe aux débats, il le fait à partir de son propre siège et non du fauteuil du Président.

Le Président du Sénat a aussi le droit de participer aux votes par appel nominal, soit les votes officiels par assis et levé où les noms sont inscrits au procès-verbal. Cependant, il n’a pas de voix prépondérante lorsque le nombre de votes « pour » est égal à celui des voix « contre ». En cas d’égalité des voix, la motion est rejetée.