Ressources

Burkina Faso

L’article 2 de la loi n°007-2000/AN du 25 avril 2000 portant statut de l’opposition politique considère le parti politique d’opposition comme étant tout parti non membre de la majorité parlementaire.

Les droits et les devoirs de l’opposition à l’Assemblée sont définis dans cette loi. Le rôle de l’opposition en matière de contrôle de l’action gouvernementale se traduit également par les questions orales, les questions écrites avec ou sans débats, les questions d’actualité, les interpellations ou les motions de censure.

Elle doit participer également aux commissions d’enquête parlementaires et aux commissions ad’hoc.

A l’Assemblée nationale du Burkina Faso, l’opposition joue sa partition malgré le nombre limité de ses députés.

Elle interpelle le gouvernement à travers divers types de questions prévus par les textes en vigueur.

Au cours des débats en commissions et en séances plénières elle pose souvent des questions assez pertinentes au gouvernement.

La loi a même prévu l’institution d’un chef de file de l’opposition. Mais cette loi n’est pas encore appliquée.