Ressources

Bulgarie

Dans les sociétés politiques, le système électoral est un instrument de mise en place des organes représentatifs. Les élections légitiment la transformation du pouvoir du peuple en pouvoir public institutionnalisé. Le système électoral reflète les changements survenus dans les rapports politiques à la suite des transformations démocratiques. Le système électoral est perfectionné en vue de garantir la libre expression de la volonté des électeurs. Le système électoral, de son côté, peut influer dans une certaine mesure sur la création de nouveaux partis et coalitions, sur la scission des partis et sur la dissolution d’associations de partis. Le changement du type de système politique conduit à une modification du système électoral. Les systèmes électoraux sont également appréciés en fonction de leur contribution à assurer la mise en place de parlements et de gouvernements stables et efficaces.

Du point de vue chronologique, le premier système électoral a été le système majoritaire qui, pendant une longue période historique, a été l’unique moyen de constituer les organes élus. Plus tard, parallèlement à l’affirmation de systèmes développés de partis politiques, sont créées des conditions d’application du système électoral proportionnel. Le système électoral proportionnel est appliqué depuis moins de 40 ans. Il a été introduit pour la première fois en vertu des amendements de la Loi électorale de 1897, votés en 1911-1912. L’organisation des élections se fonde sur les normes de procédure des lois électorales qui fixent les conditions juridiques matérielles de la réglementation électorale.

Les élections sont réalisées selon un système mixte. Trente et un députés sont élus selon le système majoritaire dans des circonscriptions électorales à mandat unique. Deux cent neuf députés sont élus selon le système proportionnel sur des listes de candidats de partis politiques ou de coalitions enregistrées dans les circonscriptions à mandats multiples. Dans les circonscriptions à mandat unique est élu le candidat ayant obtenu le plus grand nombre de voix. La répartition des mandats entre les partis et les coalitions dans les circonscriptions à mandats multiples est effectuée selon la méthode de Hear-Neumayer au niveau national. Le droit de participer à la répartition des mandats au niveau national selon le système proportionnel et dans les circonscriptions électorales à mandats multiples appartient aux partis ayant obtenu au moins quatre pour cent des suffrages exprimés dans le pays et à l’étranger.