Actualités

Bruxelles, le 30 mars 2012. La Commission de l’éducation, de la communication et des affaires culturelles de l'APF insiste sur l’usage de la langue française dans les instances internationales au siège du Parlement européen

30 mars 2012

La Commission de l’éducation, de la communication et des affaires culturelles (CECAC) de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie, a tenu sa réunion intersessionnelle, du 29 au 31 mars 2012, à Bruxelles, sous la présidence de Didier Berberat, (conseiller aux États, Suisse). Des parlementaires issus de vingt-deux sections de l’APF, représentant les quatre régions de la francophonie parlementaire, ont participé à cette réunion.

La CECAC s’est réunie au Parlement européen afin de discuter de l’application du Vade-mecum relatif à l’usage de la langue française dans les organisations internationales. Ainsi, elle a auditionné Mihnéa Motoc, président du Groupe des ambassadeurs francophones, Pietro Sicuro, représentant permanent de l’OIF à Bruxelles, et Frédéric Bouilleux, directeur de l’OIF, sur les efforts consentis par l’OIF afin de promouvoir et de mettre en œuvre le Vade-mecum. Tout en soulignant les initiatives mises en avant par la Francophonie afin de promouvoir le français dans les instances internationales, les membres de la Commission se sont dit préoccupés de l’absence de directives données aux diplomates et au personnel des pays de la Francophonie afin de répondre aux obligations du Vade-mecum. Dans ce contexte, la CECAC a rappelé que ces directives doivent être édictées et respectées.

Le rapporteur sur la Convention sur la promotion et la protection de la diversité des expressions culturelles, Bertrand Saint-Arnaud (député, Québec) a également présenté les actions engagées par l’APF suite à l’adoption de la Déclaration de Québec par les parlementaires présents à la Conférence interparlementaire sur la diversité des expressions culturelles (CIDEC). Les membres de la Commission se sont réjouis de l’annonce faite par le représentant de l’OIF, à savoir la mise en place de quatre sessions de formation de parlementaires qui seront réalisées au Gabon, au Sénégal, au Burkina Faso et au Niger au cours de l’année prochaine.

En prévision du Forum mondial sur la langue française qui se tiendra à Québec, en juillet 2012, la présidente déléguée de la section française, Henriette Martinez (députée, France) a partagé les conclusions d’un rapport portant sur « Francophonie culturelle, Francophonie économique : antagonisme ou complémentarité ». Les conclusions de ce rapport mettent en lumière la nécessité pour la Francophonie d’investir le secteur économique en s’appuyant sur les nombreuses ressources dont cette dernière dispose.

Enfin, dans l’esprit de la déclaration du Secrétaire général de la Francophonie, Abdou Diouf, au Forum préparatoire à la Conférence Rio +20, la CECAC a longuement débattu sur l’éducation au développement durable. Ce débat a été enrichi par les contributions de plus de douze sections et par l’audition de quatre experts qui ont mis l’accent sur la nécessité de transformer la stratégie éducative. Au terme de ces débats sous la direction d’Yves Reinkin, vice-président de la CECAC (député, Communauté Française/Wallonie-Bruxelles), les membres de la Commission ont décidé de proposer à la Session plénière de l’APF une résolution recommandant de mettre l’accent sur l’éducation au développement durable.

Enfin, la CECAC demandera à l’Assemblée plénière de l’APF d’appuyer la ville de Liège dans son souhait d’être l’hôte de la prochaine réunion de la Fédération internationale des professeurs de français en 2013.

- Savoir plus sur la CECAC

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer