Actualités

Brazzaville, le 7 décembre 2011. Troisième séminaire de sensibilisation sur les enjeux de l’environnement et des changements climatiques

8 décembre 2011

Le séminaire de sensibilisation des parlementaires de la région Afrique Centrale de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF), organisé conjointement avec l’Institut de l’énergie et de l’environnement de la Francophonie (IEPF) et le Parlement du Congo s’est ouvert ce mercredi 7 décembre à Brazzaville (Congo) sous la présidence de M. Bernard Tchimbambelela, Vice-président de l’Assemblée nationale du Congo président délégué de la section congolaise de l’APF.

M Joseph Ndong, député du Sénégal, président de la Commission de la coopération et du développement de l’APF a ensuite dirigé les travaux des différents ateliers.

Une quarantaine de parlementaires et fonctionnaires des ministères et des ONG en charge des questions d’environnement et de développement durable participent à ce troisième séminaire du genre, après ceux de l’Afrique de l’Ouest et de l’Asie Pacifique. Des représentants l’UICN, de la CEMACet du Parlement Panafricain étaient également présents.

Durant ces trois jours de travaux les parlementaires de la Région de l’Afrique centrale auront à examiner successivement les grands enjeux environnementaux et du développement durable, les questions de la planification et de la prise de décision, les accords multilatéraux sur l’environnement, l’intégration et les opportunités des conventions sur l’environnement ainsi que le rôle des parlements nationaux face à la gouvernance de l’environnement. S’agissant des grands enjeux environnementaux, un accent particulier sera mis sur la gestion des ressources en eau des pays du Bassin du Congo et sur la gestion forestière et l’exploitation des ressources minières en Afrique centrale.

Ce séminaire qui se tient au moment de la Conférence de Durban, a pour objectif de renforcer les capacités des parlementaires de la sous Région Afrique Centrale à relever les défis relatifs au développement des législations nationales et au contrôle de l’action des gouvernements en matière d’environnement et suscite leur implication dans la gestion des questions de développement durable. Ceci dans la perspective de la Conférence Rio +20 qui se tiendra à Rio de Janeiro en 2012 et du prochain Sommet des Chefs d’Etats et de gouvernement de la Francophonie qui se tiendra prochainement à Kinshasa et dont le thème portera sur la « Francophonie, enjeux environnementaux et économiques face à la gouvernance mondiale ».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer