Actualités

Bamako, le 26 septembre 2009. Conclusion des travaux du séminaire parlementaire de l'APF au Mali

28 septembre 2009

Les 25 et 26 septembre 2009, s’est tenu dans la salle Marhaba de l’Hôtel Salam de Bamako (Mali), un séminaire parlementaire sur les pouvoirs de contrôle et d’information des Parlements face à la mondialisation.

Ce séminaire organisé par l’Assemblée parlementaire de la Francophonie, à l’intention des parlementaires maliens, a enregistré la présence de Mme Fatoumata Guindo, Ministre chargée des relations avec les institutions, M. Bongnessan Arsène Yé, député (Burkina Faso), chargé de mission Afrique de l’APF, Mme Paulette Oyane-Ondo, députée (Gabon), M. Daniel Bernard, député (Québec), M. Sylvain Gaudreault, député (Québec), Mme Michèle André, sénatrice (France), et de M. François Loncle, député (France).

La cérémonie d’ouverture a été marquée par les allocutions de M. Abdramane Sylla, Vice-président de l’Assemblée nationale (Mali), Président de la section malienne de l’APF, M. Luc Grégoire, représentant du Programme des Nations-Unies pour le développement (PNUD), M. Bongnessan Arsène Yé, député (Burkina Faso), chargé de mission Afrique de l’APF, et de M. Younoussi Touré, 1er Vice-Président de l’Assemblée nationale (Mali).

Dans leur allocution, tous ont souligné l’importance d’un tel séminaire dans le renforcement des capacités des députés dans le domaine du travail parlementaire, au moment où le monde connait une crise économique et financière sans précédent.

Les exposés des différents conférenciers ont porté sur le rôle des commissions et sur les nouvelles structures mises en place en appui des moyens de contrôle traditionnel du Parlement, les pouvoirs de contrôle traditionnel du Parlement, le rôle des Parlements en matière internationale, le pouvoir d’information et de contrôle des Parlements en matière internationale, les Parlements et les organisations internationales non-parlementaires.

Les débats ont montré la diversité et la multiplicité des moyens de contrôle et la nécessité de les renforcer en développant la communication et les échanges d’expérience.

Les participants ont apprécié la qualité des contributions faites par les experts venus à cet effet. Ils ont souhaité la multiplication de tels séminaires, base d’une bonne coopération interparlementaire, face aux nombreux défis de la mondialisation.

L’Assemblée nationale du Mali, à travers l’ensemble des députés, se félicite des échanges fructueux entre parlementaires et remercie le secrétariat général de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie pour la tenue de ce séminaire.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer