Instances

Allocution de Monsieur Abdelwahad Radi, Président de la Chambre des Représentants du Maroc

Mesdames et Messieurs,

Après le renouvellement de mes souhaits de bienvenue, je tiens à vous dire que l’adhésion du Maroc à l’APF, notre présence permanente dans tous ses travaux et la participation à ses activités, sont la preuve tangible de notre souscription à ses idéaux, ses principes et ses objectifs.

Nous considérons la tenue de la 32ème session au Royaume du Maroc comme une marque de confiance dans notre pays, une reconnaissance des efforts qu’il ne cesse de déployer pour renforcer la démocratie, les droits de l’homme et l’état de droit.

Permettez-moi à cette occasion de réitérer notre détermination à continuer nos efforts aux côtés des nations démocratiques afin de défendre la prééminence de la loi dans les rapports politiques, économiques et sociaux à la fois sur le plan national et international.

Nous ne cesserons d’œuvrer pour le triomphe des valeurs de tolérance et de dialogue entre les peuples et de combattre toutes les formes de racisme, d’extrémisme et d’exclusion.

Mesdames et Messieurs,

Je souscris entièrement à la formule du Président Abdou Diouf, secrétaire général de l’O I F qui qualifie l’APF de « Vigile de la démocratie » dans l’espace francophone.

En effet l’APF ne cesse de promouvoir la démocratie par la diffusion de la culture démocratique et l’encouragement à la réalisation des conditions nécessaires à son exercice. Elle appuie le renforcement de la participation politique des femmes aux côtés des hommes, dans la construction des institutions démocratiques et l’avènement d’un monde meilleur pour tous. Un monde de solidarité, d’amitié qui tend vers l’instauration de la justice et qui assure un niveau honorable de dignité aux populations les plus démunies de la planète.

Nous ne pouvons que louer les efforts incessants déployés par notre assemblée qui depuis des décennies œuvre en faveur de la paix, la sécurité et la stabilité indispensables à tout progrès.

Symbole de la diversité linguistique et culturelle, facteur de la richesse civilisationnelle, l’APF incarne en elle-même la différence dont elle est le défenseur contre la tendance à l’uniformisation du monde.

Mesdames et Messieurs,

La 32ème session de notre assemblée se tient dans un contexte international dominé par des conflits sanglants qui déstabilisent plusieurs régions de la planète et qui provoquent des pertes de vies humaines, des destructions désastreuses pour la populations et constituent des menaces graves contre la paix et la sécurité du monde.

Le cas le plus récent est celui des attaque israéliennes avec des canons, des chars et l’aviation contre le peuple palestinien à Gaza, en Cisjordanie et l’incarcération des représentants du peuple élus démocratiquement.

Nous ne pouvons oublier les massacres perpétrés quotidiennement en Irak depuis plusieurs années et en différents autres endroits de la planète.

C’est ce genre d’événements dramatiques, souvent disproportionnés, injustes, provoqués au mépris de toutes les valeurs morales qui engendrent et cultivent la haine, la rancœur, alimentent l’esprit de vengeance, l’extrémisme et la violence sous toutes ses formes.

Dans ce contexte, l’APF est appelée à jouer un rôle constructif en se positionnant comme une force de proposition et de contribution à l’instauration de la paix et la concorde.

C’est cette approche qui prévilégie le dialogue entre les hommes et les femmes de bonne volonté, de nations, de cultures, de religions et de civilisations différentes qui conduira au rapprochement et à la coopération entre les peuples.

Mesdames et Messieurs,

Le choix des thèmes qui vont être débattus lors de cette session, nous permettra, nul doute, de dégager des propositions qui seront de nature à contribuer à l’élaboration d’une vision parlementaire qui envisage l’avenir avec clairvoyance et sagesse, et favorise la compréhension mutuelle.

Nous sommes convaincus qu’avec la contribution de tous les parlementaires présents à nos débats, aussi bien au niveau des commissions qu’à ceux des séances plénières, notre session sera une valeur ajoutée aux accumulations déjà réalisées par le long chemin parcouru par notre action commune.

Permettez-moi, mesdames et messieurs, de renouveler nos remerciements, notre reconnaissance et notre gratitude à S.M. Le Roi.

Permettez-moi, mes chers collègues, encore une fois de vous souhaiter la bienvenue, de formuler mes vœux de plein succès à nos travaux et d’exprimer la fierté du Maroc, fidèle à ses traditions d’ouverture et d’hospitalité, l’abriter la 32ème session de l’APF et de vous accueillir en toute amitié.

Rabat, le 2 juillet 2006

VOIR AUSSI

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer