Actualités

  • Accueil
  • Actualités
  • Actualités
  • Allocution d’ouverture de la 7e édition du Parlement francophone des jeunes de Paul E. McIntyre, Président de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie

Allocution d’ouverture de la 7e édition du Parlement francophone des jeunes de Paul E. McIntyre, Président de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie

6 juillet 2015

Monsieur le Conseiller national,
Chers représentants du Parlement Francophone des jeunes,
Mesdames et messieurs,
Chers amis,

C’est un honneur pour moi de prendre la parole dans le cadre de l’ouverture de cette septième édition du Parlement francophone des jeunes, en tant que Président de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie.

Je voudrais d’abord remercier la section suisse pour la qualité de son accueil.
Et je suis convaincu ne pas être le seul à penser que « suisse » et « qualité » sont synonymes !

Un grand merci, donc à nos collègues parlementaires suisses ainsi qu’à tous ceux qui se sont mobilisés pour l’organisation de cette manifestation dédiée à notre jeunesse. Merci pour votre hospitalité, merci pour la remarquable organisation de cette 7e édition du Parlement Francophone des jeunes.

Vous voir tous réunis, ici, au Parlement suisse, – vous qui êtes de régions, de pays et de continents différents – me comble de fierté. Votre présence me démontre que la Francophonie est riche de ses diversités. Elle me démontre surtout que la Francophonie est toujours vivante, et ce, sur l’ensemble de la planète.

Gilles Vigneault, grand poète québécois, disait que :
« La Francophonie, c’est un vaste pays, sans frontière. C’est celui de la langue française. C’est le pays de l’intérieur. C’est le pays invisible, spirituel, mental, moral qui est en chacun de vous. »

Votre présence à Berne, aujourd’hui, démontre que nous sommes, malgré nos différences, parfois même, dirais-je, nos divergences, tous citoyens de ce pays.

Votre participation si nombreuse à cette simulation parlementaire est également signe que la jeunesse francophone est mobilisée, intéressée par la chose politique.

Vous êtes les décideurs et les piliers de la société de demain, l’avenir de la Francophonie.

Au sein de l’espace francophone, la majorité de la population est composée de jeunes : il faut y voir un immense défi, mais surtout une très grande chance.
La jeunesse devient pour nous tous, parlementaires, un enjeu stratégique majeur.

Votre implication active à la vie politique est, à mon avis, incroyablement bénéfique pour toute démocratie.
C’est à vous de faire vivre cette démocratie, en lui insufflant vos aspirations, vos attentes, vos rêves et vos défis pour le monde de demain.

Nous ouvrons aujourd’hui les travaux de la 7e édition du Parlement francophone des jeunes, un programme qui cherche à vous sensibiliser aux valeurs de la bonne gouvernance. Celles-ci sont portées par les principes démocratiques que sont le respect de l’État de droit et la défense des droits de la personne.

Dans ce contexte, il s’agit de vous engager dans la pratique du respect des identités, dans le dialogue des cultures et dans le respect de la diversité.

Tout au long de la semaine, vous aurez la chance de découvrir le travail quotidien des parlementaires.

Vous pourrez également échanger avec des experts de haut niveau et des parlementaires issus de tous les milieux et de divers horizons politiques.

Vous pourrez en apprendre davantage et échanger sur divers sujets, comme les changements climatiques, la communication publique, la formation professionnelle et technique et les questions de genre.

Pour nous, parlementaires, la Session conjointe APF/PFJ est un moment fort de nos travaux. L’essor d’une Francophonie forte et dynamique passe invariablement par l’engagement de sa jeunesse.

Et de vous voir tous réunis, avec une volonté de travailler ensemble pour l’avancement de notre monde, nous conforte dans cet idéal, nous pousse à travailler plus fort. Pour vous. Je vous souhaite à toutes et à tous une merveilleuse 7e édition du PFJ.

Je suis persuadé que vos travaux nourriront la réflexion de notre 41e session. Vos résolutions seront attendues et, surtout, entendues.

Je terminerai sur les sages et belles paroles d’une illustre Acadienne, Antonine Maillet, que j’adore citer et vous comprendrez pourquoi :

« La francophonie présente un visage aux multiples facettes, qu’elle soit haïtienne, québécoise, africaine, acadienne, qui sont les unes, les autres toutes aussi essentielles que le sont chacune des notes de musique qui composent une symphonie. »

Très chers amis, il n’en tient maintenant qu’à nous de composer cette symphonie.

Je déclare maintenant ouverte la 7e édition du Parlement francophone des jeunes !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer