Actualités

À l’occasion de la 144e Assemblée générale de l’UIP à Nusa Dua (Indonésie), l’APF appelle au respect du français comme langue officielle de travail de l’UIP

25 mars 2022

Une délégation de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie, conduite par Mme Latifa Gahouchi, Sénatrice belge et Députée du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, a pris part à la 144e assemblée générale de l’Union interparlementaire (UIP).

Le débat général a porté sur le thème « Objectif zéro : mobiliser les parlements pour agir face aux changements climatiques ». Près de 200 délégations, dont celles de 110 parlements nationaux, ont partagé leur expériences et attentes sur la question des changements climatiques et insisté sur la nécessité d’agir de façon concertée et sans délai.

L’actualité internationale sur la situation de l’Ukraine a fait l’objet du point d’urgence en plénière avec l’adoption, après débat, d’une résolution condamnant « l’usage de la force en cours, perpétré par la Fédération de Russie contre l’Ukraine, en violation de la Charte des Nations unies, en particulier du principe de souveraineté et d’intégrité territoriale ».

En prélude à l’Assemblée générale, les membres du Forum des femmes parlementaires ont débattu de l’impact de la pandémie de COVID-19 sur la santé des femmes, des enfants et des adolescents, en soulignant les inégalités d’accès aux services de santé ainsi qu’aux droits sexuels et reproductifs. Ils ont présenté les différentes stratégies mises en place par leur pays respectif pour inverser la tendance.

Le Secrétaire général administratif de l’APF, M. Damien Cesselin, est intervenu devant le Groupe consultatif de haut niveau sur la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent. Il a décrit les différentes actions déployées par l’APF pour contribuer à la stabilisation politique des pays fragilisés, par le biais des plaidoyers parlementaires et des actions de coopération interparlementaire. L’APF s’est également proposée pour intégrer le secrétariat conjoint de l’Appel pour le Sahel, dispositif de réponse globale aux dynamiques terroristes et extrémistes.

Parallèlement, la délégation de l’APF a tenu des séances de travail avec M. Martin Chungong, Secrétaire général de l’UIP, ainsi qu’avec Mme Pramila Patten, Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations unies sur la violence sexuelle dans les conflits. Des pistes de collaborations et d’actions communes ont pu être identifiées entre l’APF, l’UIP et les Nations unies.

Plusieurs réunions bilatérales ont eu lieu avec des élus qui représentaient à Bali des chambres parlementaires membres de l’APF. À la fin des travaux, l’APF a initié une réunion informelle avec huit délégations nationales francophones pour présenter ses activités et recueillir les questions et avis des participants. En outre, elle s’est associée à l’initiative des représentants de la République démocratique du Congo et de la France visant à protester contre le traitement inéquitable au détriment de la langue française dans les travaux de l’UIP, qu’il s’agisse de la documentation sur papier et sur le site internet ou des projections sur écran et de l’interprétation durant les réunions.

Pour partager et défendre les valeurs de la Francophonie et du multilinguisme, l’APF s’engage à œuvrer en faveur de la mise sur pied d’un groupe francophone à l’UIP – dont elle est membre associée – ainsi que dans les autres organisations interparlementaires.