Actualités

1er décembre 2011. Journée mondiale sida 2011. La riposte au VIH passe par la reconnaissance des droits des femmes

30 novembre 2011

À la veille de la Journée mondiale du sida, l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) joint sa voix à celles qui s’élèvent pour réclamer « Zéro décès liés au VIH ».

L’APF rappelle aux chefs d’État et de gouvernement, que lors de sa dernière assemblée plénière, elle a adopté une résolution les invitant à adapter leurs politiques et programmes pour contrer la vulnérabilité des femmes, et à doter ces initiatives des ressources requises, en riposte au VIH/SIDA .

Selon les dernières données publiées par l’ONUSIDA, les femmes représentent la majorité des personnes porteuses du virus, et 60% d’entre elles vivent en Afrique subsaharienne. Qui plus est, le VIH est la principale cause de décès chez les femmes en âge de procréer. De plus, alors que la transmission du virus de la mère à l’enfant a été presque éradiquée dans les pays du Nord, elle fait encore quelque 370 000 petites victimes dans les pays du Sud, soit 1 000 par jour.
Lors de leurs débats, les parlementaires ont convenu que des mesures spécifiques aux femmes doivent être adoptées par tous les pays afin de leur assurer l’accès à l’école, au marché du travail et le rehaussement de leur statut juridique, la vulnérabilité des femmes ayant été identifiée comme un facteur déterminant au développement de la pandémie. Ils ont invité les pays de la Francophonie à élaborer des plans nationaux d’action en conformité avec l’Agenda pour une action accélérée au niveau de pays en faveur des femmes, des filles et de l’égalité des sexes dans le contexte du VIH, publié par l’ONUSIDA, et à le pourvoir des ressources financières requises.

L’Assemblée parlementaire de la Francophonie s’est dotée d’un Réseau parlementaire de lutte contre le VIH/SIDA en l’an 2000, en reconnaissance des impacts délétères de la pandémie sur l’ensemble des pays, plus précisément, en Afrique subsaharienne. Le Réseau se réunit une fois l’an et se définit comme un lieu d’échanges, de débats et de mises en commun des meilleures pratiques relatives aux VIH/SIDA. Il est ouvert aux parlementaires de la Francophonie, du
Nord comme du Sud. L’APF collabore sur ce point avec des organisations internationales comme l’ONUSIDA et le Fonds mondial de lutte contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme.

Pour en savoir plus sur les activités du Réseau parlementaire de lutte contre le VIH, prière de consulter son site Internet à l’adresse suivante : http://apf.francophonie.org/spip.php?rubrique15.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer