Instances

Réunion du Bureau (Châlons-en-Champagne 2007)

Réuni à l’invitation de M. Bruno Bourg Broc, Président délégué de la section française, député, maire de Châlons-en-Champagne, le Bureau de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie a réuni les 17 et 18 janvier 2007, une trentaine de parlementaires, Présidents ou vice-Présidents d’assemblée, députés et sénateurs venus des cinq continents.

Le Bureau de l’Assemblée consultative de la Francophonie a tenu, à l’occasion de sa première réunion en 2007, année de son quarantième anniversaire, à inviter M. Abdou Diouf, Secrétaire général de la Francophonie, qui a salué son « indépendance de parole et sa liberté de ton » et reconnu son rôle de « conseil et de catalyseur des coopérations propres à renforcer durablement les capacités des nouvelles Assemblées issues des processus de sortie de crise et de consolidation de la paix ».

M. Jean-Louis Debré, Président de l’Assemblée nationale française, a souligné que la défense de la langue française partout dans le monde, objectif principal de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie, constituait un rempart contre les risques de l’émergence d’une langue unique, synonyme de pensée unique.

Au cours de sa réunion, l’Assemblée a adopté une déclaration saluant la ratification de la convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, prenant acte qu’elle entrera en vigueur le 18 mars 2007 et appelant les Etats membres de la Francophonie qui ne l’auraient pas encore fait, à ratifier cette convention.

Des débats ont porté sur la situation en Côte d’Ivoire, au Liban, en Mauritanie, en République démocratique du Congo (RDC) et celle qui prévaut à la frontière entre le Tchad, la République centrafricaine et le Soudan.

Le Bureau a notamment décidé d’organiser une mission de contact auprès du nouveau Parlement de la RDC et de répondre favorablement, sous réserve du bon déroulement de la prochaine élection présidentielle, à la demande du parlement mauritanien de bénéficier d’actions de coopération parlementaire.

Rappelant qu’il a déjà pris acte de la fin du mandat des députés de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, le Bureau a exhorté toutes les parties ivoiriennes à se conformer aux décisions du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Les parlementaires ont appelé les autorités libanaises à organiser une élection partielle visant à remplacer le siège laissé vacant suite à l’assassinat du député Pierre Gemayel tout en veillant au respect de la protection physique des candidats.

Le Bureau de l'APF

Le Bureau de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie se réunit au moins deux fois par an. Sa réunion d’été précède de quelques jours la session de l’Assemblée plénière. Les décisions du Bureau sont, pour la plupart d’entre elles, soumises à cette assemblée. La réunion d’hiver se tient, le plus souvent, entre les mois de décembre et février. Elle conduit, en général, à l’adoption de déclarations.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer