Coopération

Présentation générale du PFJ

Les chefs d’État et de gouvernement de la Francophonie, réunis en septembre 1999 à l’occasion du Sommet de Moncton, dont le thème principal était la jeunesse, ont pris la décision de créer un Parlement francophone des jeunes (PFJ) et de confier sa mise en œuvre à l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF). Ce programme de coopération interparlementaire est majoritairement financé par la Délégation aux Droits de l’Homme, à la Démocratie et à la Paix de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).
Le Parlement francophone des jeunes (PFJ) a comme objectif principal de promouvoir la démocratie représentative et faire connaître le travail législatif tout en mettant en contact des jeunes venant de tous les horizons de la Francophonie à travers des simulations parlementaires des plus réalistes.

Il vise par ailleurs à développer la formation civique et la solidarité francophone des jeunes et à susciter la création ou le renforcement de Parlements de jeunes dans les Parlements membres de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF).
Donnant une voix à la jeunesse francophone, les sessions du PFJ sont l’occasion pour cette dernière d’exprimer ses attentes et ses aspirations sous forme de résolutions et de déclarations. Et afin que cette parole ne reste pas lettre morte, ces propositions sont présentées aux parlementaires de l’APF par les jeunes eux-mêmes, créant ainsi un véritable lien entre ces derniers et leurs représentants. Les textes adoptés lors de chaque PFJ sont par la suite présentés aux chefs d’Etat et de gouvernement des Sommets de la Francophonie.
Ce Parlement francophone des jeunes se réunit tous les deux ans sur le lieu de réunion de la session ordinaire de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie et simultanément à cette session. Ainsi, la réunion, dans un même lieu, de nombreux jeunes d’origines diverses permet de créer des liens forts entre les nouvelles générations de l’espace francophone.
Par ailleurs, la concomitance des deux évènements, à laquelle l’APF est fermement attachée, permet un véritable échange entre les jeunes et les parlementaires venant de tous les horizons.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer